Le site 100% Ford ! (actualités, photographies, documents,…) mardi 29 novembre 2022 | 01:47

Ford teste un « feu stop » haute technologie

28 juin 2013 - Anthony

fordtestunfeustophautetechnologie

Ford Motor Company a participé à un programme d’essais portant sur un « feu stop » haute technologie capable d’alerter précocement les véhicules suiveurs du freinage d’un véhicule les précédant, même lorsque ce dernier se situe hors de vue, dans un virage ou dans le trafic en amont par exemple.

Cette technologie compte parmi les 20 systèmes d’avant-garde testés par Ford dans le cadre du projet de recherche Safe Intelligent Mobility – Testfield Germany (simTD) – d’une durée de quatre ans – réunissant plusieurs acteurs majeurs du secteur automobile.

Lors d’un freinage d’urgence, ce « feu stop électronique » expérimental transmet un signal sans fil aux véhicules suiveurs provoquant l’activation d’un témoin sur leur tableau de bord. L’étude montre que cette technologie permet aux véhicules suiveurs de freiner plus tôt et donc potentiellement d’éviter une collision ou du moins d’atténuer sa gravité.

La cérémonie de clôture du projet simTD s’est déroulée le 20 Juin dernier à Francfort en Allemagne, avec une démonstration des technologies concernées, notamment celles testées et développées par Ford, et un récapitulatif des résultats des essais de terrain menés dans le cadre du projet qui se sont conclus en décembre 2012.

Les essais de terrain simTD se sont déroulés dans la région de Francfort avec 500 conducteurs test au volant de 120 véhicules – dont 20 Ford S-MAX. Ces conducteurs ont circulé pendant plus de 41 000 heures et parcouru 1,6 million de kilomètres sur des routes publiques et sur une piste fermée.

« La communication intervéhicules et véhicule-infrastructures constitue l’une des prochaines avancées majeures en matière de sécurité automobile, a déclaré Paul Mascarenas, directeur technique et vice-président du département Recherche et Innovation de Ford. Ford s’engage à réaliser d’autres essais de terrain ici et dans le reste du monde afin de pouvoir mettre ces technologies en œuvre sur les véhicules dans un avenir proche. »

Ford a utilisé des S-MAX spécialement équipés pour tester le potentiel de la communication intervéhicules et véhicule-infrastructures. Le constructeur a par ailleurs testé un système de détection d’obstacles, qui alerte le conducteur de la présence d’objets potentiellement dangereux sur la route, de leur position et de leur nature, ainsi qu’un système d’aide à la signalisation, qui reste en contact permanent avec les centres de gestion du trafic pour tenir le conducteur informé en temps réel.

Les ingénieurs du centre de recherche européen de Ford à Aix-la-Chapelle en Allemagne ont présidé au développement, aux essais et à l’analyse des données concernant le feu stop électronique.

Parmi les autres technologies testées dans le cadre du projet simTD, figuraient :

– La gestion du trafic, qui fournit des prévisions de circulation précises à partir de nombreuses informations ; celle-ci analyse les différents scénarios probables et leur incidence sur le trajet avec une mise à jour en temps réel.

– L’accès internet embarqué, qui permet par exemple au conducteur de recevoir des informations sur les places de stationnement disponibles ou d’identifier les événements de trafic en recevant des images actualisées des caméras de surveillance des routes.

Ford est l’un des leaders mondiaux dans la recherche sur les communications intervéhicules et de véhicules à infrastructures ; le constructeur est ainsi engagé dans les essais de terrain DRIVE C2X supportés par la Commission européenne, et dans un essai de terrain baptisé Safety Pilot Model Deployment impliquant plus de 2 800 véhicules en coopération avec l’Université du Michigan située à Ann Arbor aux Etats-Unis.

Ford s’appuiera sur les résultats de ces différents programmes pour atteindre son objectif, à savoir une harmonisation des standards des communications et des équipements à l’échelle mondiale afin de proposer à ses clients de nouvelles technologies à la fois plus rapides, plus performantes et plus économiques.

simTD est un projet initié par de grands constructeurs automobiles allemands, des équipementiers automobiles, des entreprises de communication, des instituts de recherche et les pouvoirs publics. Il est doté d’un budget d’environ 53 millions €, dont 30 millions € de subventions promotionnelles versées par le Ministère Fédéral Allemand de l’Économie et de la Technologie (BMWi) et par celui de l’Enseignement et de la Recherche (BMBF).

Le projet est en outre soutenu par le Ministère fédéral des Transports, de l’Aménagement et du Développement urbain (BMVBS), ainsi que par le Land de Hesse. Le consortium regroupe des représentants de toutes les principales parties prenantes, notamment Audi, BMW, Daimler, Ford, Opel, Volkswagen, Bosch, Continental, Deutsche Telekom, des opérateurs d’infrastructures régionaux et des instituts de recherche allemands (Technische Universität München und Berlin, Universität Würzburg, Fraunhofer Gesellschaft).

Pour de plus amples informations sur simTD, visiter le site www.simTD.de.

Source : Ford

Actualités