Le site 100% Ford ! (actualités, photographies, documents,…) samedi 23 octobre 2021 | 10:16

Du sabotage organisé à l’usine Ford de Valence !

16 novembre 2016 - Anthony

unnamed

On appelle ça du sadisme, ou du perfectionnisme. C’est selon. Chaque jour, Xabier Garciandia, s’évertue à prendre en défaut l’un des sites de production automobile les plus avancés au monde en distillant secrètement mauvaises pièces et composants défectueux sur la ligne d’assemblage.

Xabier Garciandia n’est pas un empêcheur de tourner en rond. Il est même tout à fait sain d’esprit. Son travail consiste à éprouver le processus qualité du site Ford de Valence. Sa mission est de s’assurer que tous les nouveaux véhicules construits dans la structure espagnole répondent aux rigoureuses normes de qualité de Ford.

L’innovant système de traçage visuel de Ford est une technologie qui permet de photographier, de vérifier et de suivre chaque pièce des 400 000 véhicules assemblés et 330 000 moteurs construits chaque année à Valence. Le “sabotage organisé” est une façon innovante de s’assurer que ce nouveau processus de traçage visuel fonctionne correctement.

Le système de vérification est crucial pour s’assurer que la bonne pièce aille sur le bon véhicule”, explique Xabier Garciandia, spécialiste technique du système de traçage visuel de Valence. “Le sabotage organisé nous permet de nous assurer que ce système fonctionne parfaitement. C’est un petit jeu qui est finalement très sérieux”.

Sur son site ultra-moderne de Valence, Ford produit plus de modèles que partout ailleurs en Europe, avec notamment l’assemblage des Kuga, Kuga Vignale, Mondeo, Mondeo Vignale, Galaxy, S-MAX, Transit Connect et Tourneo Connect, mais également des moteurs Ford 2,0 litres et 2,3 litres Ecoboost.

Le système de traçage visuel capture plus d’un milliard de photos tous les quatorze jours, soit un nombre de clichés à peu près équivalent au nombre de photos téléchargées sur Instagram en Europe. Cela permet également pour les ingénieurs du site de générer une image composite – composée de 3 150 photos numériques – qui met en évidence les éventuelles anomalies.

Jusqu’à présent, ce testeur pervers n’envoyait sur les lignes de production que quelques pièces de moteur présentant volontairement des défauts, des mauvais volants et des tableaux de bord inadaptés. Désormais, ces sabotages sont étendus aux 34 étapes de montage d’un véhicule et Ford envisage même de déployer l’initiative dans le monde entier.

Sur son site de Valence, où un nouveau véhicule sort toutes les 40 secondes des lignes de production, Ford a introduit toute une série de tests qualité rigoureux et parfois originaux. En voilà quelques exemple :
– Des “ingénieurs auditifs” qui s’assurent que chaque nouvelle Ford Focus RS fonctionne parfaitement
– Des Plumes d’autruche qui sont utilisées pour dépoussiérer les modèles avant de les peindre, afin d’améliorer les finitions de peinture
– Du premier système de caméra digitale de l’industrie qui identifie les défauts de peinture de la carrosserie
– Des tests audio qui s’assurent que l’utilisation du système sonore pour écouter de la musique via Bluetooth est tout aussi optimale que pour l’écoute d’un CD
– Des essais routiers virtuels pour tester les technologies d’aide à la conduite

Source : Ford

Actualités, Reportages