Ford World (actualités, photographies, documents,…) samedi 17 novembre 2018 | 21:20

WRC Allemagne : De solides performances, mais un résultat frustrant pour Ogier

22 août 2018 - Anthony

f8c74539-c5dc-46ee-a88f-9f2e7b8879a5

Le Rallye d’Allemagne n’a pas souri à Sébastien Ogier et Julien Ingrassia. En dépit de solides performances, récompensées par quatre victoires de spéciales, les Français n’ont pas réussi à jouer la gagne jusqu’au bout, stoppés dans leur élan par une crevaison lente dans l’emblématique spéciale de Panzerplatte, samedi après-midi.

Au préalable, l’équipage M-Sport n’avait jamais compté plus de 14″1 de retard sur Ott Tänak, leader depuis vendredi matin et finalement vainqueur. Et même après ce coup d’arrêt dans l’ES13, qui leur a coûté 1 minute 40, ils sont parvenus à réagir, remportant trois des cinq derniers chronos.

Ces performances, couplées aux déconvenues de d’autres équipages, leur ont permis de remonter dimanche à la quatrième place du classement général, avant de clore le week-end en décrochant le maximum de points dans la Power Stage. Sébastien Ogier compte à présent 23 unités de retard sur Neuville et 13 d’avance sur Tänak, avant le retour du WRC en Turquie dans un mois.

Sébastien Ogier :

ca61ade6-4888-4d4f-99d3-d180c5b74c1f

« On sait tous qu’il y a une part de loterie dans Panzerplatte et, ce week-end, cette spéciale ne nous a pas réussi. Je n’ai pas utilisé de trajectoire différente de d’habitude, pourtant j’ai subi une crevaison au début de la longue spéciale. Au bout de 7 km, le capteur dans la voiture nous a indiqué que la pression du pneu avant-gauche était très faible et qu’on avait donc crevé. On a compris tout de suite que la course aux avant-postes était finie, parce qu’il restait 32 km de spéciale : impossible de continuer comme ça, on devait s’arrêter. Un peu sous le choc de cette mauvaise nouvelle et un peu déconcentré par les infos que j’étais en train de lire sur l’écran devant moi, j’ai touché une pierre à l’intérieur d’un virage peu après, alors qu’on se demandait déjà où s’arrêter pour changer la roue. Par chance, c’était la même roue et ça n’a pas eu de conséquences plus graves. »

« À ce stade du rallye, on comptait 13″6 de retard, aussi la victoire aurait certainement été difficile à atteindre, mais on était tout de même en bagarre. On réalisait une belle course et la performance était de retour après une épreuve difficile en Finlande. On est satisfaits du travail fourni ce week-end avec toute l’équipe, néanmoins les éléments n’ont pas tourné en notre faveur et cela nous prive d’un bon résultat. Le bilan est donc frustrant. Ça a été difficile à accepter sur le moment, c’était une grosse déception, mais ça fait partie du jeu, il faut aller de l’avant. »

« Grâce à la Power Stage, on marque 17 points qui comptent et qui sauvent un peu notre week-end. Même si l’écart n’a pas évolué dans le bon sens au championnat, on conserve nos chances et on est bien décidés à se battre. La suite, ce sera en Turquie, sur un rallye qui est nouveau pour tout le monde et qui représentera un gros challenge. »

Résultat final du Rallye d’Allemagne :

1. O. Tänak 3’03’36″9
2. T. Neuville +39″2
3. E. Lappi +1’00″9
4. S. Ogier +1’34″5
5. T. Suninen +2’02″9
6. A. Mikkelsen +2’13″8
7. C. Breen +2’39″1
8. M. Griebel +10’41″2
9. J. Kopecky +13’12″8
10. H. Rovanperä +13’16″6

Meilleurs performeurs : O. Tänak (6 temps scratches), S. Ogier (4), D. Sordo (3), JM Latvala (2), E. Lappi, C. Breen & T. Neuville (1)

Championnat du monde :
1. T. Neuville : 172 points
2. S. Ogier : 149 points
3. O. Tänak : 136 points
4. E. Lappi : 88 points
5. A. Mikkelsen : 65 points

Prochain rendez-vous : Rallye de Turquie (13-16 septembre)

Actualités, Nouveautés, Rallye, Sport