Le site 100% Ford ! (actualités, photographies, documents,…) dimanche 19 mai 2019 | 17:13

Ford Focus RS Le Mans Classic (2010)

Les modèles Ford

Ford Focus RS Le Mans Classic (2010)

Ford Focus RS Le Mans Classic (2010)

Partenaire de la grande classique historique du Mans qui se déroule du 9 au 11 juillet 2010, l’Ecurie Ford France a créé une collection de cinq Focus RS dont les couleurs rendent hommage à cinq voitures ayant marqué l’histoire de la marque à l’ovale aux 24 Heures. Le nom de cette série exclusive qui sera mise en vente après la manifestation : Ford Focus RS Le Mans Classic.

Après avoir déjà développé lors de l’édition 2008 du Mans Classic le S-MAX 260LMC – un monospace très sportif de 260 ch. préparé avec l’aide de Mountune – l’Ecurie Ford France a choisi pour 2010 de préparer une collection exclusive de cinq Focus RS très spéciales.

Chacune des Focus RS Le Mans Classic est peinte aux couleurs d’une Ford ayant marqué l’histoire des 24 Heures. Pendant la manifestation, elles arboreront même le numéro de course des voitures auxquelles elles font référence.

– La noire aux bandes argent fait référence à la Ford Mk II, victorieuse en 1966.
– La rouge à bandes blanches rappelle la Mk IV qui a gagné en 1967.
– La blanche avec une fine bande bleue centrale encadrée de liserés rouges reprend la décoration de la très belle Ford Mk IIB, qui fut engagée par Ford France au Mans en 1967.
– La bicolore bleu ciel et orange est l’interprétation moderne de la GT40 qui s’est imposée en 1968 et 1969.
– La bicolore blanche et bleue reprend la livrée de la Capri 2600 RS qui a enlevé la catégorie Tourisme en 1972.

Ces cinq Focus RS exclusives possèdent un aménagement intérieur personnalisé. Les sièges Recaro sont revêtus de cuir et d’alcantara matelassé en forme de losange, à l’avant comme à l’arrière, les surpiqûres étant assorties aux couleurs de la carrosserie. Les soufflets du levier de vitesses, du frein à main et l’accoudoir central sont réalisés en cuir véritable. Enfin un guide de ceinture de sécurité, en cuir, a été ajouté sur les sièges avant. Chacune des cinq voitures reçoit sur la planche de bord, une plaque individuelle rappelant le modèle de référence et l’exclusivité de cette collection.

Elles accompliront des tours de pistes en ouverture des différentes courses réservées aux voitures d’époque, auxquels les invités de Ford participeront en passagers privilégiés. Les Ford Focus RS Le Mans Classic retrouveront ainsi sur la piste la Ford Focus RS500 dont la livrée noir mat futuriste complètera la belle palette de couleurs qui ont fait rêver les nombreux fans de Ford et de la plus grande course d’endurance au monde.

Mises en vente après le Mans Classic

A l’issue de la cinquième édition du Mans Classic, les cinq Focus RS Le Mans Classic seront commercialisées avec un accessoire exclusif. Equipées des packs RS(1) et RS Technologie(2), elles seront livrées avec une montre Le Mans Classic, un chronographe automatique à 3 compteurs, grande date et fond saphir, produit à seulement 600 exemplaires.

Les 5 voitures auxquelles les Ford Focus RS Le Mans Classic rendent hommage

La Ford Mk II (victorieuse en 1966) : le 18 juin 1966, Henry Ford donne en personne le départ des 34e 24 Heures du Mans. Il libère une meute de cinquante-cinq voitures emmenée par deux des huit Mk II engagées par l’usine plus six GT40 dont celle de Ford France confiée à Guy Ligier et à l’Américain Bob Grossman. Le duel avec Ferrari est à son apogée pour cette « course du siècle ». Invaincue depuis 1960, la marque italienne est la reine du Mans. Mais cette fois, ce sont les américaines qui s’imposent en réalisant un spectaculaire triplé ! Pour la première fois, la barre des 200 km/h de moyenne est franchie au Mans.

La Ford Mk IV (victorieuse en 1967) : Ferrari veut sa revanche et envoie ses redoutables 330 P4 relever le défi des Mk IV pour un face-à-face sans merci. En vain. La véloce Mk IV rouge à parements blancs de Dan Gurney et A.J. Foyt terrasse la P4 de Lodovico Scarfiotti et Mike Parkes. D’inoubliables pages de l’histoire du sport automobile viennent de s’écrire. L’épopée des Mk II et Mk IV s’achève sur de spectaculaires records de distance (5232,9 km) et de vitesse moyenne (218 km/h !) réalisés par Ford cette année là.

La Ford GT40 (victorieuse en 1968 et 1969) : si l’usine ne s’engage pas directement, l’écurie JWA de John Wyer bénéficie du soutien du pétrolier Gulf et de la bénédiction de Dearborn. Pour leur première sortie en 1968, les GT40 affrontent une concurrence ambitieuse et affûtée menée par Porsche et Alfa Romeo. Pilotée par Pedro Rodriguez et Lucien Bianchi, la GT40 s’impose nettement devant une Porsche 907 et trois Alfa Romeo 33/2. Cette victoire, la troisième consécutive de Ford, est la première pour une authentique GT40. En 1969, la concurrence est forte et variée comme jamais : Porsche est présent avec des 908 et ses nouvelles 917, Matra fait débuter ses 630/650 et Ferrari est toujours là avec ses 312 P. Et pourtant, la plus forte est une nouvelle fois la GT40 qui rafle la mise au terme d’un duel épique : sur la ligne d’arrivée, Jacky Ickx termine avec 120 mètres d’avance sur l’Allemand Hans Hermann, déchaîné au volant de sa Porsche. La GT40 tire sa révérence en offrant une quatrième victoire consécutive à Ford au Mans !

Capri 2600RS (1re de la catégorie Tourisme Spécial en 1972) : dixième au classement général, la Capri 2600RS pilotée par Gerry Birrel et Claude Bourgoignie domine sa catégorie lors des 24 Heures du Mans 1972. Produite de 1969 à 1986, la Capri a connu une belle carrière sportive. Elle fut une grande animatrice du Championnat d’Europe des Voitures de Tourisme et des 24 Heures de Spa-Francorchamps. Elle fit également les beaux jours du Championnat de France des Voitures de Production et du fameux BTCC anglais. Des pilotes de Formule 1 se sont illustrés à son volant : Jochen Mass, Hans Stuck et le duo de chez Tyrrell, Jackie Stewart et François Cevert, à l’occasion des 6 Heures du circuit Paul Ricard organisées en 1972. Dans sa version destinée aux rallyes, la Capri a également brillé sous les couleurs de l’Ecurie Ford France avec des pilotes de renommée internationale comme Jean-François Piot, Guy Chasseuil, Jean Vinatier et Jean-Claude Gamet.

Ford Mk II Ecurie Ford France (1967) : Jo Schlesser a fait équipe avec son ami Guy Ligier une seule fois au Mans, en 1967, sur une magnifique Mk II blanche animée par un V8 de sept litres. Une sortie de route anéantit tous leurs espoirs à la 13e heure. En revanche, avec cette même voiture, ils ont gagné les dernières 12 Heures de Reims, l’autre ancien grand rendez-vous français de l’endurance. Pilote au talent très éclectique, Jo Schlesser, disparut au Grand Prix de France 1968. Il fut un des pilotes les plus emblématiques de l’Ecurie Ford France avec laquelle il courut sur circuits, en rallyes et dans une course de côte célèbre à l’époque, celle du Mont-Ventoux.

(1) Pack RS : sièges avant et banquette arrière Recaro, aide au stationnement, pare-brise athermique et chauffant, système d’entre et de démarrage sans clé.

(2) Pack RS Technologie : système de navigation DVD avec écran tactile et caméra de recul, lecteur CD-MP3 à 8 haut-parleurs, kit bluetooth 2, alarme périmétrique et volumétrique et surveillance de la pression des pneus.

Retour à la page Historique