Le site 100% Ford ! (actualités, photographies, documents,…) dimanche 19 mai 2019 | 16:34

Historique

L’historique 100% Ford !

Accueil > Historique > Salons automobiles > Ford au Salon de Francfort 2009 >

 

Ford au Salon de Francfort 2009

Ford au Salon de l'Automobile de Francfort 2009

Ford au Salon de Francfort 2009

SOMMAIRE

1. Le Nouveau C-Max cultive élégance et polyvalence
2. Ford présente la nouvelle gamme de moteurs 4 cylindres EcoBoost au Salon de Francfort
3. Prototype Ford Focus BEV : Une berline électrique compacte
4. La Nouvelle Ford Focus ECOnetic affiche des emissions polluantes et une consommation record grace au système Auto-Start-Stop
5. La Ka et la Fiesta accélèrent les ventes de Ford
6. La gamme Ford passe à la norme Euro V
7. Ford renouvelle pour deux ans sa participation au Championnat du Monde des Rallyes WRC avec M-Sport
8. Le programme Ford Individual répond à la demande des clients en quête de personnalisation de leur véhicule

>> ACCEDER A LA GALERIE SALON DE FRANCFORT 2009 <<

Introduction

« 2009 a été une année d’intenses défis mais également d’opportunités pour l’ensemble de l’industrie automobile européenne. Fort des succès des Ka, oFiesta et Focus RS, Ford Europe a réussi à améliorer sa part de marché et à renforcer sa position de deuxième marque la plus vendue en Europe.

Ici, à Francfort, nous poursuivons le déploiement de notre offre avec le lancement du nouveau C-MAX auquel viennent s’ajouter la nouvelle génération de moteurs à essence 4 cylindres suralimentés à injection directe EcoBoost ainsi que les derniers développements de nos projets de véhicules électriques. »
John Fleming, Président et CEO, Ford Europe
Septembre 2009

Le 63ème Salon de l’Automobile de Francfort (ou IAA) se déroulait en Allemagne du 15 au 16 Septembre 2009 pour les journées presse et du 17 au 27 Septembre 2009 pour les journées d’ouverture au public. La marque Ford exposait dans le Hall 3.1.

1. Le Nouveau C-Max cultive élégance et polyvalence

06

Deux toutes nouvelles versions du Ford C-MAX sont présentées en première mondiale au Salon Automobile de Francfort. Adoptant le « kinetic design », la nouvelle gamme C-MAX parvient à concilier style et dynamisme aux qualités reconnues des monospaces compacts.

Pour la première fois, les clients de Ford auront le choix entre le C-MAX 5 places et le nouveau Grand C-MAX 7 places équipé de portes latérales coulissantes associées à une flexibilité très innovante.

La nouveau C-MAX introduit également les nouvelles motorisations essence Ford EcoBoost combinant puissance, haut rendement et faibles émissions de CO2.

Les deux versions du C-MAX seront commercialisées en Europe fin 2010.

Dans le cadre de la stratégie « One Ford », le Grand C-MAX sera également commercialisé fin 2011 en Amérique du Nord où il rejoindra la Fiesta, le Transit Connect et la future Focus.

« Ford est leader dans le segment des grands monospaces avec le S-MAX et le Galaxy. La nouvelle famille C-MAX nous permet de compléter notre offre et de devenir le constructeur généraliste référent en termes de véhicules mono-volume », explique John Fleming, président et CEO de Ford Europe.

« La nouvelle plate-forme mondiale du segment C débute sa carrière avec le nouveau C-MAX et concernera deux millions de véhicules, tous modèles confondus », ajoute John Fleming.

Première mondiale du nouveau C-MAX

03

Dynamique et stylé

La nouvelle gamme Ford C-MAX démontre que les monospaces compacts peuvent concilier l’élégance et le dynamisme sans négliger l’habitabilité et la fonctionnalité.

« Les deux C-MAX marquent l’introduction d’un style plus dynamique et plus expressif dans le segment des monospaces compacts », explique Martin Smith, directeur du style de Ford Europe. « Nous sommes convaincus d’avoir créé deux véhicules originaux que les clients choisiront autant pour leur style et leur agrément de conduite que pour leur polyvalence. »

Le style du C-MAX est issu des dernières évolutions du « kinetic design ». Il reprend les thèmes développés avec les modèles lancés récemment, tels que la Fiesta, le Kuga et la Mondeo.

Les nouveaux C–MAX se caractérisent par une ligne de caisse ascendante très dynamique, des surfaces très sculptées, des passages de roue proéminents, de forts épaulements soulignés par une ligne d’embouti marquée, ainsi que des surfaces vitrées très étirées au niveau des montants C.

La face avant reçoit une calandre inférieure en trapèze, de couleur noire brillante, associée aux projecteurs découverts sur le concept iosis MAX.

Deux personnalités distinctes

Le C-MAX et le Grand C-MAX affichent deux personnalités très distinctes.

Le C-MAX 5 places se démarque des monospaces compacts traditionnels par son dynamisme et son élégance. La ligne de toit semblable à celle d’un coupé s’étire jusqu’à l’arrière du véhicule mais parvient à conserver les qualités du C-MAX en termes d’habitabilité et de fonctionnalité.

Inspirées de la Fiesta et du Kuga, les lignes des surfaces vitrées dessinent un mouvement ascendant marqué derrière le montant C. A l’arrière, le hayon rappelle celui du S-MAX par sa lunette arrière aux lignes désormais plus sportives.

Tout aussi dynamique dans sa personnalité, le Grand C-MAX 7 places affiche un style privilégiant l’habitabilité et la polyvalence. Son empattement allongé et ses grandes surfaces vitrées lui assurent un espace intérieur généreux et une grande visibilité.

Les glissières des portes latérales coulissantes sont harmonieusement intégrées dans la ligne d’embouti au niveau de l’épaulement. Le dessin du hayon autorise un seuil de chargement très bas et une grande facilité d’accès à la malle, comme pour le Galaxy.

Un intérieur élégant et moderne

020

Les principaux thèmes du style sont directement inspirés de ceux développés pour la Fiesta et se caractérisent par des formes et des éléments graphiques très marqués.

La partie supérieure du tableau de bord présente des lignes tendues en forme d’ailes qui s’étirent jusqu’aux panneaux latéraux de l’habitacle.
Le poste de conduite, commun aux deux versions, offre une position de conduite surélevée procurant une sensation de totale maîtrise.

La console centrale reprend la configuration ergonomique de la nouvelle Fiesta avec un système audio Sony en finition noire brillante.

De nombreux rangements sont disséminés dans l’habitacle, parmi lesquels de généreux vide-poches, une grande boîte à gants ainsi que plusieurs casiers et porte-gobelets intégrés à la console centrale.

Une configuration 7 places ingénieuse

Le nouveau Grand C-MAX 7 places bénéficie d’un volume intérieur lui permettant d’accueillir jusqu’à sept passagers tout en conservant des dimensions extérieures compactes. En outre, il offre une flexibilité accrue grâce à ses portes arrière coulissantes qui s’avèrent idéales pour installer de jeunes enfants dans un siège de sécurité ou encore pour accéder au véhicule dans des espaces de stationnement restreints.

Le nouveau système de pliage des trois sièges de la deuxième rangée permet de replier le siège central facilement et rapidement sous l’un des sièges latéraux, dégageant ainsi un passage très pratique pour accéder à la troisième rangée de sièges sans rabattre l’un des deux sièges latéraux de la deuxième rangée. Cette caractéristique s’avérant particulièrement utile lorsque ceux-ci sont occupés par un siège de sécurité enfant ou par un réhausseur. Les propriétaires du Grand C-MAX ont ainsi la possibilité d’opter pour la configuration 2+2+2 et de passer en mode sept places lorsque cela s’avère nécessaire.

Les sièges des deuxième et troisième rangées se replient de manière à créer un plancher de chargement parfaitement plat, quel que soit le nombre de sièges restés en place. Tous les mécanismes de repliage ont été conçus afin de pouvoir être actionnés d’une seule main.

Le C-MAX 5 places conserve la configuration 40/20/40 repliables séparément ainsi que le système Diagoflex qui permet de faire coulisser les sièges latéraux en diagonale vers l’arrière de l’habitacle afin de créer une configuration 2+2 plus confortable.

Performances et technologies

La nouvelle gamme C-MAX marque l’introduction d’une nouvelle génération de moteurs dans la catégorie des monospaces compacts.

La nouvelle gamme mondiale de moteurs quatre cylindres Ford EcoBoost a été développée en Europe. Ces moteurs équiperont progressivement les différents modèles européens de la marque à partir de 2010. Reposant sur l’association de la suralimentation et de l’injection directe, la technologie EcoBoost permet d’obtenir des niveaux de consommation et d’émissions de CO2 réduits de 20 % par rapport à certains moteurs essence classiques de plus fortes cylindrées développant une puissance équivalente.

La technologie EcoBoost sera plus abordable que les concepts de moteurs hybrides ou diesel équivalents car elle repose sur les connaissances actuelles en matière de moteur à essence pour permettre aux utilisateurs de bénéficier de niveaux de consommation et d’émissions nettement réduits, sans compromettre performances et plaisir de conduite.

L’association de l’injection directe, d’une suralimentation évoluée et du calage variable de la distribution améliore considérablement l’efficacité de la combustion. C’est ce qui permet à la technologie Ford EcoBoost de développer un couple élevé à bas régime et de garantir une réactivité digne d’un moteur de plus forte cylindrée, mais avec les dimensions, le poids et la consommation d’un moteur beaucoup plus petit.

Enfin, le nouveau C-MAX recevra en option la transmission Ford PowerShift à six rapports et à double embrayage.

Les technologies du C-MAX

024

Le C-MAX bénéficiera de nouvelles technologies telles que le système de parking semi-automatique – capable de réaliser un créneau -, le dispositif de détection des angles morts, le rappel de bouclage des ceintures de sécurité pour les passagers arrière, la commande électrique de verrouillage des portes arrière pour la sécurité des enfants à bord et enfin le hayon motorisé.

De plus amples informations sur ces équipements et toutes les caractéristiques techniques du nouveau C-MAX seront communiquées à l’approche de son lancement, en 2010.

Une nouvelle génération de modèles mondiaux du segment C

Le C-MAX est le premier d’une nouvelle génération de véhicules mondiaux du segment C que Ford prévoit de lancer au cours des prochaines années. Parmi eux, une toute nouvelle Focus devrait être commercialisée à l’échelle internationale à partie de la fin de l’année 2010.

Cette nouvelle gamme de véhicules du segment C est le fruit d’un programme de développement mondial sans précédent. Elle sera dotée d’un éventail impressionnant de technologies très sophistiquées, visant à améliorer la sécurité, la flexibilité, le confort et le plaisir de conduite. Lorsque l’ensemble de cette gamme sera commercialisé, Ford devrait vendre jusqu’à 2 millions de véhicules conçus à partir de cette plate-forme chaque année et dans le monde entier.

>> ACCEDER A LA GALERIE FORD C-MAX / GRAND C-MAX 2010 <<

2. Ford présente la nouvelle gamme de moteurs 4 cylindres EcoBoost au Salon de Francfort

EcoBoostEngine01

Au Salon Automobile de Francfort, Ford lève le voile sur sa nouvelle génération de moteurs essence quatre cylindres EcoBoost à haut rendement et faibles émissions dont la commercialisation est prévue pour 2010.

Ces moteurs bénéficient de l’injection directe, de la suralimentation et du calage variable de la distribution à l’admission et à l’échappement. La combustion optimisée permet une consommation et des rejets de CO2 réduits de 20 % par rapport aux moteurs essence traditionnels de puissance équivalente.

« La nouvelle gamme de moteurs essence quatre cylindres EcoBoost prévue pour 2010 est un élément majeur du programme mondial de développement durable de Ford Motor Company », explique John Fleming, président et CEO de Ford Europe.

« Nous sommes convaincus que ces nouveaux moteurs constitueront une alternative véritablement attractive aux motorisations diesel ou hybrides car ils associent des consommations de carburant et des coûts d’utilisation extrêmement concurrentiels à l’agrément des motorisations essence » poursuit John Fleming.

Les premiers moteurs quatre cylindres EcoBoost destinés à la gamme européenne seront lancés en 2010 sous le label SCTi (Sequential Charge Turbo Injection). La gamme débutera avec un moteur 1,6 litre réservé au nouveau Ford C-MAX et un moteur de 2,0 litres dédié aux véhicules haut de gamme.

Un autre moteur EcoBoost de plus faible cylindrée sera ensuite associé aux modèles moyens et compacts.

Le nouveau moteur EcoBoost 2,0 litres sera également disponible dès 2010 en Amérique du Nord et dès 2011 en Australie où il équipera la Ford Falcon.

« En proposant un moteur 2,0 litres de 200 ch, un moteur de 1,6 litre de 150 à 180 ch et un moteur de faible cylindrée pour le segment des véhicules de moins de 130 ch, nous serons à terme en mesure de proposer une motorisation EcoBoost à faibles émissions polluantes sur chacun des principaux modèles de notre gamme européenne », ajoute John Fleming.

Trois technologies majeures

Les ingénieurs sont parvenus à optimiser les niveaux de consommation et de rejets polluants des moteurs EcoBoost grâce à la mise au point d’un nouveau système de combustion associant les avantages de trois technologies majeures : injection directe haute pression, suralimentation évoluée et double calage variable indépendant de la distribution.

Si, utilisés séparément, ces trois dispositifs présentent des avantages techniques potentiels, leur utilisation combinée garantit des performances considérablement améliorées et une qualité de combustion beaucoup plus efficace sur toute la plage de fonctionnement
du moteur.

Les principaux bénéfices du concept EcoBoost sont les suivants :
– Un rendement du moteur optimisé permettant une consommation de carburant et des émissions de CO2 réduites de 20 %
– Un plus grand plaisir de conduite grâce à un couple élevé dès les plus bas régimes et une grande réactivité sur toute la plage d’utilisation du moteur
– La possibilité de diminuer la cylindrée, les dimensions, le poids et les consommations tout en conservant les performances d’un moteur de plus forte cylindrée

Rendement du moteur optimisé

Les moteurs EcoBoost brûlent le carburant de manière plus efficace et plus propre.

Au cœur de ce dispositif se trouve un système d’injection directe haute pression qui injecte le carburant dans chaque cylindre par petites quantités à une pression pouvant atteindre 200 bars. Les gouttes de carburant sont généralement inférieures à 0,02 mm, soit un cinquième de la largeur d’un cheveu.

Comparée à l’injection classique, l’injection directe permet d’obtenir une charge plus dense et à plus faible température pour une consommation réduite et de meilleures performances. Comme sur les moteurs diesel modernes, plusieurs injections peuvent intervenir au cours d’un même cycle de combustion, ce qui abaisse encore les niveaux de consommation et de rejets polluants.

Le calage variable de la distribution sur les arbres à cames d’admission et d’échappement permet aux moteurs EcoBoost d’optimiser le flux des gaz dans la chambre de combustion sur toute la plage de régimes, ce qui améliore le rendement et les performances du moteur, notamment à charge partielle.

Plus de plaisir de conduite

Tout comme les meilleurs moteurs diesel, les moteurs Ford EcoBoost développent un couple élevé dès les plus bas régimes mais y associent une souplesse et une réactivité exceptionnelles sur toute la plage d’utilisation.

La technologie de suralimentation fait appel à de petites turbines à faible inertie, capables d’atteindre un régime de plus de 200 000 tr/min. Ces turbines sont conçues pour garantir un couple maximum à un régime égal ou inférieur à 1 500 tr/min, allié à une réactivité optimale lorsque le conducteur souhaite plus de puissance.

L’injection directe permet de refroidir la charge propre et améliore également les performances du moteur à faible régime. Le calage variable de la distribution associe un effet de « balayage » qui accroît le flux d’air dans le moteur et optimise le couple à bas régime.

Le réglage du turbocompresseur permet aux moteurs Ford EcoBoost de conjuguer puissance et réactivité au-delà de 5 000 tr/min ce qui garantit une courbe de puissance plus large qu’avec un moteur diesel classique.

Diminution de la cylindrée

EcoBoostEngine02

La technologie EcoBoost permet de remplacer des moteurs à alimentation atmosphérique de forte cylindrée par des moteurs beaucoup plus petits, sans pour autant compromettre la puissance et le plaisir de conduite.

La suralimentation augmente le couple de près de 50 % ce qui permet de réduire la cylindrée du moteur, tout en préservant les performances.

Diminuer la cylindrée offre de nombreux avantages : un rendement rehaussé, une réduction des frottements internes et des pertes de pompage et un allègement du moteur. De plus, la montée en température plus rapide contribue à réduire les consommations dans toutes les conditions de conduite, en ville comme sur autoroute.

Conception

Les moteurs Ford EcoBoost reposent sur une structure tout aluminium avec culasses à seize soupapes et double arbre à cames en tête. Le double calage variable indépendant s’associe à un circuit de lubrification optimisé et à l’utilisation de revêtements à faibles frottements.

Le système de combustion permet de satisfaire aux normes antipollution mondiales les plus strictes telles que la norme californienne PZEV (véhicules à émissions quasi nulles) ou la norme Euro V.

Production européenne

Le moteur 2,0 litres sera produit dans l’usine de moteurs de Valence, en Espagne, tandis que la production du moteur 1,6 litre sera confiée à l’usine de moteurs de Bridgend, au Royaume-Uni.

Le futur moteur Ford EcoBoost à faible cylindrée sera assemblé, quant à lui, à l’usine de moteurs de Cologne, en Allemagne, ainsi que dans la nouvelle usine de Craiova, en Roumanie.

Une famille de moteurs mondiale

La famille de moteurs Ecoboost est une pierre angulaire de la stratégie de mobilité durable de Ford Motor Company, consistant à développer et produire en grande quantités, des automobiles accessibles aux consommations toujours plus basses.

En 2012, l’entreprise prévoit de produire 1.3 million de moteur Ecoboost par an. Dans ce volume, 750 000 seront destinés aux Etats-Unis où les moteurs diesel sont peu répandus. En 2013, Ford prévoit d’équiper 90% de sa gamme mondiale avec des moteurs Ecoboost.

La stratégie Ecoboost consiste en une diminution de la cylindrée des moteurs associée à l’utilisation de la suralimentation afin d’obtenir une amélioration significative de la consommation et du couple et enfin la puissance d’un moteur plus gros.

La révolution Ecoboost est déjà en marche en Amérique du Nord. Ford y a récemment démarré la production de son premier moteur Ecoboost, qui présente la particularité d’être le premier moteur doté d’une injection directe et d’une double suralimentation jamais produit aux Etats-Unis.

Le moteur V6 3.5 litres EcoBoost offre une puissance similaire à celle d’un V8 mais avec des consommations bien plus faibles. Il est proposé sur la nouvelle Ford Taurus SHO dans une puissance de 370 ch. et dans les Ford Flex, Lincoln MKS et MKT dans une version développant 360 ch. et un couple de 475 Nm sur une large plage d’utilisation.

3. Prototype Ford Focus BEV : Une berline électrique compacte

05

Ford a choisi le Salon Automobile de Francfort 2009 pour présenter le premier d’une série de prototypes de véhicules électriques alimentés par batteries, dérivé de la Ford Focus et spécialement développé pour intégrer l’année prochaine le programme britannique de développement de véhicules à ultra faibles émissions de carbone.

Ce programme de recherche vise à tester cette technologie en vue d’une application dans les futurs véhicules de tourisme européens.

Un consortium – composé de Ford, de Scottish and Southern Energy et de l’université de Strathclyde – utilisera la flotte des quinze prototypes de Ford Focus BEV et disposera d’une infrastructure de bornes de recharge dans le district londonien de Hillingdon et sa région, dès le début de l’année 2010. Ces véhicules seront utilisés par la société Scottish and Southern et par différents conducteurs essayeurs dans la ville d’Hillingdon.

Cette flotte de démonstration de véhicules électriques est développée en partie avec les fonds publics du conseil consultatif britannique Technology Strategy Board chargé de promouvoir des projets industriels innovants capables de réduire les émissions de CO2 tout en favorisant le système de transport du pays.

« L’électrification est une étape clé de la stratégie de Ford visant à proposer des solutions de mobilité plus durables, déclare John Fleming, président et CEO de Ford Europe. Ford envisage de travailler en collaboration avec différents partenaires afin de développer un marché viable pour les véhicules électriques en Europe. »

Les prototypes Focus BEV

FordFocus_BEV_02

Le prototype Focus BEV est dérivé de l’actuelle version européenne de la Ford Focus et utilisera une motorisation exclusivement électrique, fournie par l’équipementier Magna. Cette technologie a été développée pour la nouvelle plate-forme mondiale du segment C et sera lancée en Amérique du Nord en 2011.

Pour évaluer cette technologie sur les routes et aux conditions de conduite européennes, une flotte de quinze prototypes de Focus BEV est en cours de fabrication. Ces véhicules afficheront des émissions polluantes nulles sans pour autant renier les besoins de l’utilisateur et en proposant un espace suffisant pour cinq passagers, un volume de chargement généreux et d’autres équipements haut de gamme déjà présents sur la
Ford Focus.

Ces prototypes seront dotés des plus récentes batteries lithium-ion d’une capacité de 23 kWh et d’un moteur électrique à aimant permanent de 100 kWh. Le prototype BEV affichera une autonomie de 120 km et une vitesse maxi de 136 km/h. La charge des batteries s’effectuera sur secteur et durera entre 6 et 8 heures.

Ce prototype intègrera des composants clés de la technologie hybride nord-américaine Ford, dont le système de régulation de la température électrique. Le compresseur de climatisation haute tension est, par exemple, un des équipements phares de la Ford Fusion hybride 2010, récemment lancée sur le marché nord-américain.

Le succès de ce programme britannique démontre également qu’il existe un potentiel de flottes de prototypes similaires dans d’autres pays européens.

« L’électrification des véhicules est devenu un domaine prioritaire dans l’utilisation des ressources et des talents chez Ford », affirme John Fleming, président et CEO de Ford Europe. «  Le développement de cette flotte de prototypes Focus BEV constitue une étape majeure de notre stratégie visant à proposer des solutions de mobilité à la fois plus durables mais également plus abordables et plus pratiques pour nos clients. Nous espérons travailler avec les différents partenaires du projet au développement d’une solution réaliste et d’un marché viable pour les véhicules électriques tant au Royaume-Uni qu’en Europe. »

Caractéristiques techniques

Batterie (type) : Lithium-ion tri-métal
Capacité des batteries : 23 kWh
Durée de charge : 6-8 heures (sur secteur, 230 V)

Moteur électrique : Moteur à aimant permanent
Puissance maxi : 100 kW
Couple maxi : 320 Nm
Vitesse maxi : 136 km/h

Autonomie : 120 km

>> ACCEDER A LA GALERIE FORD FOCUS BEV 2009 <<
 

4. La Nouvelle Ford Focus ECOnetic affiche des emissions polluantes et une consommation record grace au système Auto-Start-Stop

03

A l’occasion du Salon Automobile de Francfort 2009, Ford Europe dévoilera la dernière évolution de son label ECOnetic, sous les traits de la très sobre Focus ECOnetic 2010.
 
Elle succède aux Fiesta, Focus, Mondeo et Transit ECOnetic qui ont déjà séduit une large clientèle en quête de modèles faiblement polluants et d’un excellent rendement énergétique. Avec le modèle 2010, Ford est allé encore plus loin dans sa démarche pour donner naissance à la Focus la plus sobre à ce jour.
 
Des technologies écologiques

La nouvelle Ford Focus ECOnetic 5 portes peut être équipée en option du nouveau système Ford Auto-Start-Stop présenté sur le concept iosis MAX lors du Salon Automobile de Genève 2009. Indépendamment de cet équipement, la Focus ECOnetic 2010 est dotée d’un système de charge par récupération de l’énergie cinétique et d’une courroie d’entraînement des accessoires à faible tension. Ces deux équipements totalement inédits dans la gamme de Ford Europe – qui se combinent pour permettre d’enregistrer les plus faibles consommation et émissions polluantes – ouvrent la voie aux futurs moteurs de la marque.

La Focus ECOnetic 2010 sera encore dotée du moteur Duratorq 1,6 litre TDCi de 109 ch (80 kW) associé à un filtre à particules diesel revêtu (cDPF) de série. La version avec système Auto-Start-Stop cible des émissions de CO2 de 99 g/km (104 g/km pour la version sans Auto-Start-Stop) et une consommation en cycle mixte de 3,8 l/100 km.
 
La nouvelle Focus ECOnetic est également le premier véhicule Ford équipé de série du programme Ford Eco Mode. Le Ford Eco Mode est un tout nouveau système d’information du conducteur qui incite ce dernier à optimiser sa consommation de carburant, pour le bien de l’environnement mais aussi dans l’intérêt de son porte-monnaie.
 
« Pour atteindre de tels chiffres, nous nous sommes appuyés sur la première Focus ECOnetic en lui apportant différentes améliorations et en lui ajoutant de nouvelles technologies, explique Thilo Seibert, directeur technologies CO2 de Ford Europe. La nouvelle Focus ECOnetic est un modèle charnière car elle ouvre la voie à de futurs modèles importants de notre gamme qui seront équipés de ces nouvelles technologies dans un avenir proche. »
 
Le système Ford Auto-Start-Stop

La Focus ECOnetic est le premier modèle Ford à proposer le système Auto-Start-Stop qui combine une fonction d’arrêt et de redémarrage automatique du moteur avec un système de charge par récupération de l’énergie cinétique et une gestion de batterie évoluée.
 
Le système Ford Auto-Start-Stop assure une coupure automatique du moteur lorsque le véhicule est au ralenti – à un feu de la circulation par exemple – et le redémarre lorsque le conducteur souhaite repartir, évitant ainsi de gaspiller du carburant lors de l’arrêt du véhicule.
 
Ce système peut réduire la consommation de carburant et les émissions de CO2 de 5 % en cycle combiné. En environnement urbain et en cas de fort trafic nécessitant des arrêts fréquents, ce chiffre peut même atteindre 10 %.
 
Le nouveau système Auto-Start-Stop avancé de Ford a été soigneusement mis au point avec pour objectifs d’assurer le confort du client et de proposer d’excellentes performances (régularité, silence et douceur) à l’arrêt et au démarrage.

 Lorsque le moteur s’arrête, le module de commande électronique prépare immédiatement les systèmes du moteur pour un redémarrage immédiat. Un système de capteurs intégré est ensuite utilisé pour détecter toute action du conducteur signalant son intention de redémarrer, comme par exemple le relâchement de la pédale de frein ou l’enfoncement de la pédale d’accélérateur ou de la pédale d’embrayage.
 
Dès que le conducteur se prépare à repartir, le moteur démarre discrètement et presque instantanément. Le système n’a besoin que de 0,3 seconde pour relancer le moteur. Ce processus est pratiquement imperceptible et est terminé avant que le rapport sélectionné ne soit engagé.
 
Pour faire face au nombre accru de démarrages du moteur, le démarreur a été optimisé et doté d’un moteur électrique puissant et d’un lanceur plus robuste au niveau sonore réduit.
 
Une technologie batterie avancée est nécessaire pour veiller à ce que la batterie principale du véhicule puisse faire face aux cycles de charge-décharge fréquents inhérents aux nombreux arrêts et redémarrages.
 
Le système de charge par récupération de l’énergie cinétique

La Focus ECOnetic disposera en option d’un système permettant de veiller à ce que la batterie se recharge de la façon la plus économique possible.
 
Cet équipement augmente la puissance de l’alternateur au freinage ou à la décélération du véhicule. L’énergie cinétique du véhicule est ainsi convertie en énergie électrique sans recours au carburant.
 
Ce courant électrique « gratuit  » est utilisé pour recharger la batterie de manière à pouvoir être utilisé ultérieurement – par exemple, lorsque le moteur est en phase d’arrêt mais également lorsque l’alternateur fonctionne dans un mode moins efficace.
La batterie est dotée d’un système de gestion évolué qui surveille en permanence son statut et le communique au système Ford Auto-Start-Stop, de manière à recharger la batterie de façon optimale. Le système Ford Auto-Start-Stop connaît exactement l’état de charge de la batterie ; ainsi, il peut choisir de laisser fonctionner le moteur si la charge de la batterie est insuffisante.

La courroie d’entraînement des accessoires à faible tension

02

Dès le départ, l’un des principaux objectifs a été de chercher à définir les sources potentielles de frottements et de trouver des solutions innovantes pour optimiser encore le rendement énergétique du moteur. La courroie d’entrainement des accessoires à faible tension est l’une de ces solutions.
 
Un nouveau support d’alternateur et une nouvelle poulie ont permis de réduire la tension de cette courroie sans pour autant générer les problèmes généralement associés à un « mou » de la courroie tels qu’une usure accrue de la courroie ou des roulements d’alternateur, ou encore l’augmentation du niveau sonore.
 
L’avantage de ces changements est évident : avec une plus faible tension de courroie, les frottements sont réduits dans l’intégralité du système, ce qui débouche au final sur une réduction de la consommation de carburant.
 
Le moteur Duratorq TDCi amélioré

Le moteur Ford Duratorq 1,6 litre TDCi bénéficie de nouveaux injecteurs alors que le système d’admission a été modifié et le système d’échappement doté d’une sonde à oxygène. Le système de gestion du moteur a été réétalonné et un filtre à particules diesel revêtu (cDPF) a été ajouté. Aucun additif n’est nécessaire pour le processus de filtrage.
 
En outre, les rapports de réduction de la boîte de vitesses manuelle à 5 rapports Ford Durashift ont été modifiés, offrant un étagement plus long pour les troisième, quatrième et cinquième rapports – réduisant le régime et le bruit du moteur.
 
Le programme Ford Eco Mode

La nouvelle Focus ECOnetic met également l’accent sur le facteur humain.
 Les conducteurs de la nouvelle Ford Focus ECOnetic bénéficieront non seulement de nouvelle technologie favorisant la réduction de la consommation de carburant mais également de l’introduction d’un ingénieux logiciel orienté sur le conducteur.
 
« Chez Ford, nous avons une solide expérience dans les techniques d’écoconduite visant à réduire le plus possible la consommation de carburant, explique Thilo Seibert. Le programme Ford Eco Mode est une nouvelle application logicielle intégrée au combiné des instruments visant à prodiguer au conducteur des conseils d’écoconduite réalistes et exploitables. »
 
Ce système surveille les principaux facteurs entrant en jeu dans la consommation de carburant, et sur lesquels il est possible d’intervenir en modifiant son comportement de conduite. Ces facteurs ont notamment trait à la sélection des rapports, à l’anticipation (conduire de la façon la plus homogène et la plus souple possible) et à la conduite à vitesse de croisière (conduire à la vitesse la plus économique possible sur autoroutes et sur routes de campagne). En outre, le système tient compte du pourcentage des courts trajets, réalisés avec le moteur froid.
 
Grâce à ce processus de suivi, le programme Ford Eco Mode génère un profil conducteur avec un programme de notation pour ces paramètres de conduite et fournit des informations sur la façon d’améliorer sa consommation. Ce processus permanent peut se traduire par des conseils au conducteur visant à tirer le meilleur profit de cette technologie.
 
« Le système Ford Eco Mode vous aide à devenir un véritable éco-conducteur, explique Thilo Seibert. Nous avons été agréablement surpris par les retours positifs de nos clients sur ce système lors des premiers tests. Les clients nous ont confié qu’ils avaient véritablement pris plaisir à découvrir une attitude totalement inédite et très contemporaine : l’économie de carburant ! »
 
L’expérience Ford ECOnetic

Les nouveaux équipements de la Ford Focus ECOnetic de deuxième génération viennent s’ajouter aux améliorations déjà proposées sur la première version.
 
Pour améliorer l’aérodynamique, la Focus ECOnetic a été rabaissée de 10 mm à l’avant et de 8 mm à l’arrière tandis que les zones externes de la calandre inférieure ont été équipées de plaques d’obturation, contribuant ainsi à l’excellent coefficient de traînée (Cx) du véhicule établi à 0,31. Elle bénéficie également de pneus Michelin Energy Saver 195/65R15 permettant de réduire la résistance au roulement.
 
L’emploi d’une huile de boîte de vitesses de faible viscosité mise au point par BP, partenaire de longue date de Ford, constitue une autre mesure visant à réduire les frottements. Les avantages de cette huile sur la Focus ECOnetic n’ont pas tardé à se faire sentir. Ford a donc décidé d’adopter cette huile pour tous ses modèles des segments C et CD équipés d’une boîte de vitesses manuelle et d’un volant double masse.
 
La réduction de la consommation, associée à la direction électro-hydraulique EHPAS, montre que même des modifications mineures suffisent parfois à créer un avantage majeur. Le réétalonnage des performances à vide de la servo-pompe électrique a permis de réduire considérablement la consommation d’énergie, d’où une diminution de la consommation de carburant.
 
La nouvelle Focus ECOnetic 2010 avec système Auto-Start-Stop sera disponible avec la carrosserie 5 portes uniquement sur certains marchés européens début 2010.

Une alternative polyvalente : la nouvelle Focus ECOnetic 104 g/km

Afin d’offrir une plus grande polyvalence aux clients soucieux du prix tout en répondant aux seuils d’exonération fiscale applicables dans de nombreux pays européens, Ford lance également des versions 5 portes et SW de la Focus ECOnetic sans le système Auto-Start-Stop.
 
Disponible avec les carrosseries 5 portes et SW, le moteur Duratorq 1,6 litre TDCi associé à un filtre à particules diesel de série (cDPF) est alors proposé en versions 90 ch (66 kW) et 109 ch (80 kW).
 
Même sans le système Auto-Start-Stop, le niveau moyen d’émissions de CO2 s’établit à 104 g/km et la consommation moyenne est de seulement 4,0 l/100 km.

Capture d’écran 2017-03-29 à 21.01.42

>> ACCEDER A LA GALERIE FORD FOCUS ECONETIC 2010 <<

5. La Ka et la Fiesta accélèrent les ventes de Ford

FordFiesta03

Dans un contexte économique tendu qui bouleverse le paysage automobile mondial, le succès des nouvelles Ka et Fiesta a permis à Ford Europe d’augmenter sa part de marché au cours des derniers mois.

En parfaite adéquation avec les nouveaux besoins des marchés, les Ka et Fiesta se voient naturellement favorisées par les différentes aides gouvernementales et par les primes à la casse mises en place dans les principaux marchés européens. A cela s’ajoutent un accueil très positif de la presse et de nombreuses récompenses décernées par les spécialistes et les médias.

« Ford a lancé les bonnes voitures au bon moment. Dans cette période économique difficile, de nombreux clients ont décidé de se tourner vers des véhicules plus petits, » déclare Ingvar Sviggum, vice-président du marketing, des ventes et du service de Ford Europe. « En outre, les primes à la casse mises en place dans de nombreux pays européens ont permis à un certain nombre de clients qui n’avaient peut être jamais acheté auparavant de véhicules neufs, de franchir le pas. Les nouvelles Ka et Fiesta étaient pour eux le choix idéal. »

« La Ka et la Fiesta proposent un fort contenu technologique associé à de faibles consommations et des émissions de CO2 réduites. De plus, quelle que soit la motorisation choisie, les conducteurs de Ka et de Fiesta sont certains de profiter de qualités dynamiques de premier ordre », indique Ingvar Sviggum. « Enfin le programme « Ford Individual » permet à chacun de disposer d’un véhicule encore plus personnalisé. En capitalisant sur ces qualités, le réseau de concessionnaires et réparateurs Ford en Europe a également fait un excellent travail. »

La Fiesta en chiffres

FordFiesta02

La nouvelle Ford Fiesta est, depuis son lancement, la version la plus vendue toutes générations confondues
Le 250 000 ème exemplaire est sorti de chaîne à peine neuf mois après son lancement.

La Fiesta est le second modèle le plus vendu en Europe depuis son lancement en 1976
Depuis l’apparition de la toute première Fiesta en 1976, plus de 12 millions de Fiesta ont été vendues dans le monde.

Succès commercial de la Fiesta
La Fiesta est le 2ème véhicule le plus vendu en Europe et le premier de Ford dans 19 pays européens. Depuis son lancement à l’automne 2008 jusqu’à la fin du premier semestre 2009, près de 300 000 Fiesta ont été commercialisées en Europe. La finition Titanium représente plus de 45% des ventes.

Nouvelle Fiesta van ECOnetic
A partir de la production du mois d’août, une nouvelle Fiesta van ECOnetic deviendra la Fiesta utilitaire la plus économique avec une consommation de seulement 3,7 litres au 100 km en cycle de conduite combiné et des émissions de CO2 de 98 g/km. Ainsi, la Fiesta van ECOnetic devient l’utilitaire aux plus faibles émissions de CO2 à la fois dans son segment et dans la gamme Ford européenne.

Une Fiesta mondiale
Depuis janvier 2009, l’usine de Valence en Espagne a rejoint l’usine de Cologne pour la production de la Fiesta. Cette nouvelle unité de production espagnole permet à l’usine de Cologne de fabriquer des Fiesta destinées à l’Afrique du Sud, l’Australie et la Nouvelle Zélande.

En plus de la version cinq portes, une version quatre portes est également produite à Nanjing en Chine tandis que la co-entreprise Auto Alliance créée par Ford et Mazda en Thaïlande, commencera également à assembler ce nouveau modèle dès l’année prochaine.

Enfin, la Fiesta sera fabriquée à Cuautitlàn au Mexique en trois et quatre portes. Sa commercialisation débutera en Amérique du Nord en 2010.

La Fiesta entre dans la course
A partir de 2011, l’actuelle génération de WRC sera remplacée par la catégorie « Super 2000 ». La nouvelle voiture de rallye de Ford sera dérivée de la nouvelle Fiesta.

La Ford Fiesta R2 a été présentée en mai et viendra remplacer la Fiesta ST Groupe N. Cette nouvelle voiture sera engagée dans le Fiesta Sport Trophy ainsi que dans des championnats de rallyes régionaux.

Une Fiesta rallye cross dérivée de la série et préparée par Motor Sport Evolution, a été engagée dans la course de côte Pikes Peak au Colorado. Pilotée par le double Champion du Monde des Rallyes, Marcus Grönholm, la Fiesta a terminé deuxième dans la catégorie « Unlimited » et a réalisé le cinquième temps scratch. Marcus Grönholm a couvert les 20 km et les 156 virages de la fameuse course de côtes américaine en 11 minutes 28,963 secondes et s’est vu décerner le titre de « Rookie of the Year ».

22 récompenses pour la Fiesta
Le style de la Fiesta a été récemment récompensé en Allemagne par le prestigieux titre « Red Dot » décerné dans la catégorie Design Produit International.

De nouvelles options et une motorisation GPL
La Fiesta propose le moteur à essence 1,25 litre Duratec conforme à la norme Euro V et permet aux clients qui en font le choix de prendre plus d’un an d’avance sur cette norme qui entrera en vigueur au 1er janvier 2011.

Une Fiesta fonctionnant au gaz de pétrole liquéfié (GPL) est désormais disponible en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas.

Nouveau système de navigation sur téléphone mobile
La gamme Fiesta s’enrichit du premier système de navigation sur téléphone mobile totalement intégré au véhicule. Baptisé FordMobile Navigation, ce tout nouveau système est destiné aux clients souhaitant utiliser leur téléphone portable comme système de navigation dans leur véhicule mais également à l’extérieur. Utilisant la connexion Bluetooth/USB, le système FordMobile Navigation relie le téléphone mobile personnel directement à l’ordinateur de bord pour échanger les données de navigation.
En cela, il se substitue à un système de navigation traditionnel et propose les fonctionnalités habituelles des GPS fixes ou nomades.

La compatibilité avec le téléphone mobile et les détails du système peuvent être consultés sur un site Internet dédié : www.ford-mobile-connectivity.com

La Ka en chiffres

FordKa01

Succès commercial de la Ka
En juin 2009, Ford a livré 9 800 nouvelles Ka, soit une augmentation de 4 100 véhicules par rapport à juin 2008. Les ventes totales ont dépassé 51 300 véhicules depuis son lancement soit le meilleur résultat de ventes depuis 2003. La finition haut de gamme Titanium représente plus de 60 % des ventes.

Programme de personnalisation Individual
En complément des finitions Ambiente et Titanium, la gamme Ka reçoit également trois modèles distincts et exclusifs : Tattoo, Grand Prix et Digital.

Ka créatrice de tendance
La toute nouvelle Ford Ka a remporté plusieurs trophées dont le fameux « Trend Award 2009 » décerné par les lectrices du magazine d’art de vivre allemand Joy.

Le spot publicitaire de la Ford Ka a été diffusé en Europe depuis janvier et a suscité un tel intérêt auprès des passionnés de la Ka, qu’Universal Records, en collaboration avec Ford, a décidé en juillet de mettre à leur disposition la musique exclusive composée pour la campagne télévisée de lancement : « The Tease featuring Megan Wyler ».

« Nous reconnaissons sans conteste l’impact positif des aides ou primes à la casse sur le secteur automobile en Europe et souhaitons que ces programmes soient prolongés et même accrus jusqu’à ce que la demande naturelle soit suffisamment forte » a souligné Ingvar Sviggum, vice président marketing, ventes & service de Ford Europe.
« Dans ce contexte économique difficile, c’est une bonne chose que nous ayons introduit non pas une mais deux petites voitures à faible consommation, la nouvelle Ka et la nouvelle Fiesta.»

>> ACCEDER A LA GALERIE FORD FIESTA 2008 <<

>> ACCEDER A LA GALERIE FORD KA 2008 A IBIZA <<

6. La gamme Ford passe à la norme Euro V

tw_26_01_03.tif

Soucieux d’anticiper les normes antipollution à venir, Ford Europe proposera d’ici septembre une gamme complète de moteurs conformes à la future norme antipollution Euro V.

A partir d’août 2009, pas moins de dix ensembles véhicule/moteur avec boîtes de vitesses manuelles répondant à la norme Euro V seront disponibles sur les Fiesta, Focus, Focus Coupé-Cabriolet et C-MAX. Ils seront suivis en septembre des moteurs Euro V destinés aux Mondeo, S-MAX et Galaxy.

Calendrier et affectation des moteurs Euro V en fonction des modèles de la gamme :

Capture d’écran 2017-03-30 à 10.02.56

Capture d’écran 2017-03-30 à 10.03.09

Outre les véhicules particuliers, le nouveau Transit ECOnetic (2,2 litres Duratorq TDCi, 115 ch, émissions moyennes de CO2 189 g/km) répond également à la réglementation Euro V lorsqu’il est équipé du filtre à particules diesel revêtu (cDPF) en option.

La norme Euro V entrera en vigueur pour toutes les nouvelles immatriculations à partir du 1er janvier 2011.

« Ce réalignement de notre gamme de moteurs permet à nos clients de bénéficier dès à présent d’un moteur répondant aux exigences antipollution 2011 avec plus d’un an d’avance. Ils pourront ainsi également profiter de toutes les mesures fiscales à venir applicables aux véhicules conformes à la norme Euro V. » déclare Graham Hoare, directeur exécutif du développement des motorisations de Ford Europe.

7. Ford renouvelle pour deux ans sa participation au Championnat du Monde des Rallyes WRC avec M-Sport

2009 Rally Finland

Ford Europe a confirmé son attachement au Championnat du Monde des Rallyes FIA en annonçant sa participation aux deux prochaines saisons. Ainsi Ford et M-Sport, son partenaire de longue date, poursuivront leur programme WRC en 2010 et 2011.

La Ford Focus RS WRC auréolée de ses nombreux titres, dont ceux de Champion du Monde des Constructeurs 2006 et 2007, sera encore présente la saison prochaine. En 2011, le team bénéficiera de la toute nouvelle Ford Fiesta S2000, dérivée de la très populaire Fiesta, l’un des véhicules les plus vendus en Europe.

Le team conservera ses équipages actuels : Mikko Hirvonen / Jarmo Lehtinen et Jari-Matti Latvala / Miikka Anttila et ses principaux partenaires, BP et Abu Dhabi, continueront de lui apporter leur soutien.

John Fleming, président et CEO de Ford Europe, a souligné la forte volonté de poursuivre l’entente des deux parties. « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec Malcolm Wilson et M-Sport pour atteindre la position qui est la nôtre. Notre annonce d’aujourd’hui est importante car elle met l’accent sur notre engagement commun à préserver la réputation que Ford détient dans la compétition automobile. Le renouvellement de cet engagement repose sur les excellentes relations que nous entretenons avec Malcolm et son équipe. »

« Le Championnat du Monde des Rallyes est la compétition automobile la plus difficile pour les véhicules dérivés de la série et nous sommes enchantés de poursuivre notre participation. J’estime que nos succès en WRC et dans les autres disciplines du sport automobile fournissent aux employés de Ford la possibilité d’être fiers de la société pour laquelle ils travaillent. J’espère qu’ils partageront ma fierté de voir des véhicules Ford sur le podium des vainqueurs dans de nombreux pays du monde au cours des deux années à venir, » a-t-il ajouté.

«Chez Ford, nous sommes fiers de notre longue histoire en compétition automobile, souligne Ian Slater, vice-président de la communication de Ford Europe, et des succès que nous avons remportés en WRC, plus particulièrement nos deux titres en 2006 et 2007. Cette nouvelle reconduction avec Malcolm Wilson montre à quel point nous sommes impatients de remporter d’autres victoires. »

2009 Rally Finland

« Au même titre que le Championnat du Monde des Rallyes est important pour Ford, nous savons aussi à quel point la poursuite de la participation de Ford est importante pour le WRC. Chacun est fortement engagé pour que les rallyes internationaux soient plus attrayants pour les constructeurs, les médias et le public et nous sommes sûrs que nous attirerons davantage de concurrents au cours des années à venir, » ajoute-t-il.

« La participation de Ford au WRC vise à présenter les qualités de nos véhicules de série dans un environnement extrêmement concurrentiel, fait remarquer Gérard Quinn, directeur de la compétition chez Ford Europe. Le WRC est une vitrine mondiale et la poursuite de notre participation au Championnat est non seulement positive pour Ford, mais également pour le sport automobile en général. »

« Le WRC a récemment enregistré d’importants progrès, plus particulièrement dans la réduction des coûts de participation et la confirmation de nouvelles réglementations techniques qui favoriseront une stabilité longuement souhaitée par les constructeurs sur le long terme. Nous estimons qu’avec ces modifications, le championnat bénéficiera d’une plus large exposition médiatique mondiale car il ira en se renforçant et amènera d’autres constructeurs à suivre le même chemin que nous au cours des deux prochaines années, » poursuit Gérard Quinn.

« Je suis enchanté de poursuivre notre partenariat avec Ford, a déclaré Malcolm Wilson, directeur du Team et directeur général de M-Sport. Cette annonce est un nouveau vote de confiance à M-Sport et montre toute l’importance du WRC pour Ford. »

« Nous avons une équipe de pilotes jeunes et dynamiques qui continue d’engranger de l’expérience et de la maturité. A de très nombreuses reprises, la Focus RS WRC a démontré toute sa rapidité, sa robustesse et sa fiabilité, et nous disposons de l’infrastructure nécessaire à Dovenby Hall pour développer, avec le soutien de Ford, la Fiesta S2000 afin qu’elle puisse rivaliser avec nos concurrents en 2011. Nous ne participons pas au WRC en amateur, mais bien au contraire pour remporter des titres en mettant tout en œuvre pour gagner. »

« En 2010 et 2011, nous maintiendrons une forte présence de Ford dans le parc d’assistance WRC à la fois par le team d’usine officiel et par nos clients », ajoute Malcolm Wilson.

8. Le programme Ford Individual répond à la demande des clients en quête de personnalisation de leur véhicule

FordIndividual12

Plus de 45 000 clients ont déjà opté pour un pack d’équipements du programme de personnalisation « Ford Individual » depuis son lancement en 2007. Ce programme semble séduire les clients des modèles haut de gamme de la marque, dont le nombre ne cesse de croître.

« De plus en plus de clients choisissent des versions haut de gamme et optent ensuite pour des équipements leur permettant de personnaliser encore davantage leur véhicule » déclare Bernhard Mattes, vice-président européen de la division Service Client Ford. « Par exemple, plus de 40 % des acheteurs de Fiesta choisissent la finition Ghia ou Titanium, contre seulement 3 % pour la précédente génération. Cela montre clairement que même si les clients se tournent vers des véhicules de plus petit gabarit, ils ne sont pas prêts à sacrifier l’esthétique et le niveau d’équipements ; c’est ce qui fait tout l’intérêt du programme Ford Individual ».

Depuis 2007, Ford Europe propose toute une série d’équipements rehaussant encore l’esthétique de ses véhicules dans le cadre de son programme « Ford Individual ». Ce programme propose aux clients une gamme luxueuse d’équipements intérieurs et extérieurs personnalisés, notamment des selleries cuir de qualité, des prises d’air aux couleurs spéciales et des jantes exclusives. Il est aujourd’hui disponible sur sept modèles de la gamme.

Etrenné sur le S-MAX, puis repris sur le Galaxy et la Mondeo, le programme « Ford Individual » a été rapidement étendu aux nouvelles Ka et Fiesta, suivies de la Focus et du Kuga en mars 2009.

Une petite équipe du bureau de style européen de Ford est dédiée à ce programme. Elle crée et réalise les packs « Ford Individual » spécialement pour les sept modèles du programme. Par ailleurs, la division Service de Ford continue de proposer une gamme d’accessoires fonctionnels et sportifs pour l’ensemble des véhicules de tourisme Ford.

FordIndividual14

« La personnalisation des véhicules a toujours été un élément déterminant pour nos clients,» explique Bernhard Mattes. « Leurs besoins ne se limitent pas aux simples crochets d’attelage, becquets et autres tapis de sol. Au vu de la tendance actuelle, nous savons que de plus en plus de clients recherchent des solutions de personnalisation exclusives, pas uniquement sur les grands véhicules les plus onéreux mais sur l’ensemble de la gamme. »

Avec « Ford Individual », les thèmes développés ciblent différents style : Luxe ou Lifestyle. La catégorie Luxe est subdivisée en deux ambiances Classic ou Technologie et la catégorie Lifestyle en trois ambiances : Style, Fun ou Fashion.

Satisfaire la demande des clients en quête d’exclusivité

Un nombre considérable de clients de Fiesta opte pour les versions haut de gamme. Ils sont par ailleurs près d’un tiers à choisir la finition Ghia ou Titanium sur la Focus. Sur la Mondeo, le pourcentage de finitions haut de gamme, dont la finition Titanium X, est de 55 %, ce chiffre dépassant les 60 % sur le S-MAX.

A ce jour, environ 45 000 clients ont opté pour un pack « Ford Individual ». Face à la demande croissante de packs intérieur cuir, la production avoisine la pleine capacité. Les packs extérieur et kits de carrosserie ainsi que les jantes alliage et les systèmes multimédia sont également très plébiscités.

« De moins en moins de clients particuliers peuvent être classifiés dans les catégories traditionnelles que sont les utilisateurs de citadines, de compactes, de familiales et de voitures de luxe » explique Laura Blossfeld-Smith de l’équipe de personnalisation des véhicules de Ford Europe. « Les véhicules d’aujourd’hui doivent non seulement répondre aux besoins de base des clients, tels que l’habitabilité, mais ils doivent également afficher un caractère exclusif, qui est un paramètre primordial dans la décision d’achat. »

La personnalisation de la Mondeo, du S-MAX et du Galaxy (fabriqués dans l’usine de Genk en Belgique), de la Fiesta (Cologne, Allemagne) ainsi que de la Focus et du Kuga (Saarlouis, Allemagne) est réalisée dans des départements spéciaux mis en place dans les différentes usines. Les modifications sont effectuées par des techniciens spécialement formés et le contrôle qualité est des plus stricts. Pour la nouvelle Ka, le montage des équipements « Ford Individual » a désormais été intégré dans le processus d’assemblage traditionnel.

<< Retour à la page Salons automobiles